Le Raid du CENTAURE

(989 mots dans ce texte )  -   lu : 3665 Fois     Page Spéciale pour impression

Par Gastins, Courpalay, Courdoue, la Fermeté les bois de Bombon et la Chapelle-Gauthier où le premier contrôle a lieu vers 5 heures du matin chez Jean Pierre et Inge Geffroy. Café, thé, casse croûte deyant la cheminée et en même interrogation sur le secourisme humain par, le Dr Lévy. Tout cela en 15 minutes. Et on repart. 

L'écart entre nos 12 cavaliers commence à se creuser car chacun marche à une allure différente. 'Cela s'échelonne entre 7 et 15 km à l'heure. Le premier arrivé ne sera pas obligatoirement le vainqueur puisqu'il s'agit, je le répète, de respecter d'un bout à l'autre du parcours la vitesse choisie au départ. 

Le jour se lève en forêt de Villefermoy. Deuxième contrôle à la ferme "Les Fresnières" à Echouboulains. Passage de la Seine à Marolles sur Seine et de l'Yonne à Cannes-écluses. Direction ferme St Donain pour le repas de midi... et une interrogation de topographie par M. Vatan ; le tout avalé encore en 15 minutes de manière à éviter le refroidissement des chevaux qui sont une fois de plus examinés par le véto. Toujours. cap au sud vers Thoury Ferottes, ferme de la Caseline. Encore une interrogation... Tasse de café offerte par les propriétaires et par St Ange le Vieil et la .ferme de M. Bouteiller, les cavaliers arrivent à Lorrez-le-Boccage, ferme de la première étape. Soins aux chevaux, contrôle vétérinaire (il y en aura 12 en deux jours). Les secrétaires commencent à calculer le classement provisoire et le pot au feu embaume la grange mise à notre disposition par Mr et Mme Cosperec. Un pot au feu respectable. Jugez plutôt: 10 kg de viande, 25 litres de bouillon et deux seaux de poireaux, navets, pommes de terre. C'est à peine croyable ce que toute l'équipe peut ingurgiter. 

Il est vrai qu'il fait froid et que la nuit dernière, avec les préparatifs, personne n'a dormi. Un dernier verre: "à nos, femmes, à nos chevaux et au Raid Centaure..." et hop dans les duvets pour quelques heures, car à 4 heures du matin le grand cirque recommence. Petit déjeuner solide à base de café, saucisson et fromage, et en pleine nuit de nouveau, sur la route. Vous avez déjà pratiqué l'équitation de nuit... avec dans les mains une carte, une boussole, une lampe torche et une paire de rènes ? C'est vraiment "délicieux" et en plus un oeil sur le chrono et l'autre qui veut absolument voir clair dans les ténebres, c'est du, vice ! 

Cette étape sera décisive car le classement provisoire d'hier soir démontre qu'ils sont très près les uns des autres.

Par Bagneaux sur Loing et la forêt de Nanteau ils arrivent au dernier contrôle, à la ferme de Maison Rouge à Aufferville. Casse-croûte rapide comme d'habitude et dans la boue de la Beauce, cap au sud jusqu'à Sceaux du Gâtinais où l'arrivée est pointée place de l'église.

Le camion intendance de l'éperon drivé par Ginette Bourdon est déjà chez M. Paul Maurice, Commissaire National de l'Ante qui reçoit cavaliers et organisateurs. Apéritif dans le salon du Grand Bezout.

Mr Denis Letartre, premier en individuel
Mr Denis Letartre, 1er en individuel

 

 

 

La soupe est bonne! à droite, Paul Maurice Commissaire National de l'ANTE, à gauche le Commandant Poiret.


Pendant ce temps les secrétaires Lydia Poret et Janine Huard achèvent le classement de l'épreuve et les cuistots Jean-Pierre Geffroy et Gérard Jugie préparent les braises pour les stacks et les patates pour les frites.

Dernier repas en commun, il va falloir bientôt se quitter après deux jours et deux nuits passés ensemble, dans une ambiance de camaraderie qui nous laissera à tous un excellent souvenir.

Après le déjeuner, le Maire nous reçoit à la Mairie de Sceaux du Gâtinais et, après quelques discours avalés rapidement (les gars du Raid Centaure ont démontré qu'ils avaient un solide appétit), a lieu la proclamation des résultats et la remise des coupes offertes par le Conseil Général de Seine et Marne, le Comité départemental de coordination des sports équestres de Seine et Marne, les sections départementales de Tourisme équestre de Seine et Marne, de l'Essonne et des Yvelines, la Jeunesse et les Sports.

Marc Lhotka se classe premier en individuel devant Denis Letartre venu du Lot et qui, en choisissant 15 km à l'heure a fait une démonstration remarquable.

Par équipe, Jacky Agnes de Poigny la Forêt remporte la coupe devant une équipe du Plessis-Picard.

Vin d'honneur, notre Président régional, le Docteur Bicheron remet la coupe de l'A.R.T.E.I.F. à Denis Letartre pour sa régularité et remercie les cavaliers, les commissaires, les motards, les organisateurs et M. Jean-Pierre Geffroy dont le père, fondateur de la revue "La vie claire" organe de défense des consommateurs, par un don important, a aidé au financement de cette épreuve.

Petit détail, toute l'équipe a mangé pendant deux jours du pain complet fabriqué par M. Geffroy ; c'est peut-être une des raisons de sa forme éblouissante !

 

La fête est finie. Nous voulions démontrer qu'il peut y avoir compétition dans le tourisme équestre en respectant les allures du cheval et ses possibilités avec un contrôle vétérinaire permanent.

Une réunion de travail a déjà eu lieu avec Bernard Ruard et Ginette Bourdon chez le Commandant Poret; autour d'un couscous cuisiné par, Lydia... nous avons déjà jeté les bases du Raid Centaure de l'année prochaine.

Louis CATINAT

NOTE: Denis Letartre, premier en individuel à 15 km/heure, confirme son succès de Lozère où sur un parcours bien plus accidenté, il avait réalisé 17 km/heure de moyenne.




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :
Annonces

 Animaux : ( 1 )
 Emplois-stages : ( )
 Matériel : ( )
 Véhicules : ( )
 Hébergements : ( )

Consulter  

Photo superu
Huelgoat 7-8 avril
Ephémérides
En ce jour...
2019
Ceux qui s'avancent trop précipitamment reculeront encore plus vite.
(Mencius)
Nos partenaires

Le portail de la Région BRETAGNE

Temps : 0.3587 seconde(s)