Forums Infos
14-04-2019
MOUSTOIR AC (56)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Locminé - Moustoir AC

01-05-2019
GUIMILIAU (29)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Guimiliau

04-05-2019
LANDIVISIAU (29)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Landivisiau

05-05-2019
GUIMILIAU (29)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Guimiliau

26-05-2019
CLEDEN CAP SIZUN (29)

09-06-2019
QUEMENEVEN (29)

19-06-2019
SILFIAC (56)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Silfiac

29-06-2019
FOUGERES (35)


Voir les détails
Evolution de paramètres biologiques simples en relation avec l'entraînement à la performance CHEZ LE CHEVAL D’ENDURANCE

(621 mots dans ce texte )  -   lu : 3645 Fois     Page Spéciale pour impression

..."Depuis des siècles, l’homme utilise les capacités sportives naturelles exceptionnelles du cheval au service de sa locomotion et ce sur des distances parfois très importantes. Le développement de cette capacité naturelle à soutenir un effort durant plusieurs heures, souvent vital (enjeux guerriers ou commerciaux), a guidé de manière très importante la filière équestre dès ses origines. Le cheptel actuel résulte de cette recherche incessante d’une endurance accrue"...

..."A ce jour, loin d’être abandonnée, cette aspiration à obtenir des chevaux plus aptes à soutenir des efforts de longues durées, voit ses enjeux modifiés avec l’élaboration d’un statut de discipline sportive à part entière. La création d’épreuves de fond bien distinctes des courses de vitesses classiquement organisées dans nos pays, conduit à une structuration poussée et spécifique de la préparation des chevaux d’endurance. Longtemps soumise à l’empirisme, celle-ci se base maintenant sur les résultats d’études des réactions et adaptations physiologiques spécifiques à cette discipline. En effet, soumis à un effort long, mais d’intensité moyenne et régulière, l’organisme équin dans son ensemble adopte une stratégie bien distincte de celle observée lors d’efforts intenses et de courtes durées, typiques de la course « sprint ».

Cette étude visera à préciser ces phénomènes physiologiques pressentis, à l’aide de données bibliographiques et expérimentales couplées. Quelle est la place des mécanismes liquidiens ? L’aspect musculaire de ces adaptations ? Les rôles de la thermorégulation et de l’hydratation ? Ces éléments abordés serviront de base scientifique à l’élaboration d’un protocole expérimental précis permettant par le suivi de paramètres biologiques simples en relation avec l’entraînement et la performance chez le cheval d’endurance, d’en mesurer pleinement les effets. Analysées, ces données, spécifiques à la population équine d’endurance, ouvriront alors la voie à de nouveaux progrès basés sur des connaissances précises.

Afin de bien comprendre cela, nous allons présenter, puis analyser les mécanismes adaptatifs à l’endurance, avant de proposer les pistes pour la gestion globale de la préparation du cheval à cette discipline. A l’étude de la physiologie de l’effort d’endurance, succédera une présentation des outils simples d’évaluation hématologique de l’état d’hydratation du cheval, puis des adaptations physiologiques mises en place. Ces dernières connues, nous proposerons un protocole expérimental précis en vue de caractériser leurs influences, en conditions de terrain, sur une population connue et représentative des chevaux actuellement présents dans cette discipline"...


Source : l'intégralité du document (730 Ko) La thèse pour le DOCTORAT VETERINAIRE présentée et soutenue publiquement en 2006, devant LA FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL par Caroline, Marie-Pierre, Catherine DIDELOT. Accéder à l'intégralité du document (730 Ko)

I. Physiologie de l’effort d’endurance

A. Aspect musculaire (course/endurance).

a. Composition
b. Structure
c. Répartition

B. Thermorégulation.

a. Balance thermique
- Gains de chaleur
- Transferts de chaleur
b. Régulation

C. Particularités physiologiques du cheval d’endurance

a. Fonction respiratoire   
b. Fonction circulatoire   
c. Aspect musculaire
d. Aspect thermorégulateur

II. Evaluation de l’état d’hydratation

A. Considérations générales

B. Outils et modifications hématologiques

- Globules Rouges ou Erythrocytes.    
- Protéines Plasmatiques    
- Urée    
- Créatinine    
- Acide Lactique   
- Ammoniaque

C. Aspect expérimental

D. Mécanismes physiologiques adaptatifs

a. Oxygénation tissulaire
b. Lutte contre la déshydratation

 

III. Etat actuel des connaissances et optimisation des performances

A. Aspect athlétique

a. Adaptation mentale
b. Adaptation musculaire
c. Endurance métabolique
- Objectifs
- Techniques
d. Endurance résistance
- Objectifs
- Techniques

B.Aspect diététique

a. Rappels de physiologie digestive
b. Recommandations diététiques actuelles
- Les glucides
- Les lipides
- Les protéines
- Les minéraux

C. Aspect hydro*électrolytique

a. Exercice et déshydratation
b. Détection et gestion

IV. Elaboration d’un protocole expérimental

A. Objectifs

B. Matériels et méthodes

- Population
- Protocole
- Calendrier

C. Résultats

Conclusion

Bibliographie




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :
Annonces

 Animaux : ( )
 Emplois-stages : ( )
 Matériel : ( )
 Véhicules : ( )
 Hébergements : ( )

Consulter  

Photo superu
Landivisiau 16-17 août
Ephémérides
En ce jour...
2019
L'homme est le seul mâle qui batte sa femelle. On doit donc en déduire que l'homme est le plus brutal des mâles... à moins que la femme ne soit, de toutes les femelles, la plus insupportable.
(Georges Courteline)
Nos partenaires

Le portail de la Région BRETAGNE

Temps : 0.1964 seconde(s)