Forums Infos
14-04-2019
MOUSTOIR AC (56)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Locminé - Moustoir AC

01-05-2019
GUIMILIAU (29)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Guimiliau

04-05-2019
LANDIVISIAU (29)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Landivisiau

05-05-2019
GUIMILIAU (29)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Guimiliau

26-05-2019
CLEDEN CAP SIZUN (29)

09-06-2019
QUEMENEVEN (29)

19-06-2019
SILFIAC (56)
Localiser sur la carte
Résultats connus pour Silfiac

29-06-2019
FOUGERES (35)


Voir les détails
2000 - 130 et 160 km des monts d'Arrée

(712 mots dans ce texte )  -   lu : 2417 Fois     Page Spéciale pour impression

Ces deux Nationales des Monts d'Arrée 2000 se situent sur le territoire du Parc Naturel Régional d'Armorique, tout comme la course du Huelgoat.
Le circuit traverse les Monts d'Arrée dans tous les sens, du nord au sud et d'ouest en est. Il escalade son point culminant : le Tuchen Kador ou Menez kador (pour les Français : Signal de Toussaines). Le tracé de la course épouse ses montées vers les crêtes de quartzite des Roc'hs, traverse ses landes désolées aux sentiers sinueux entre ajoncs, genêts et bruyères, descend vers l'Eliez qui abrite castors et loutres.


MAISONS ET ECOMUSEES
Des écomusées jalonnent le Parc. Ils mettent l'accent sur les traditions passées et présentes et les particularités de la région. Le tracé de la course frôle Ménez Meur - domaine animalier et Maison du Cheval - passe à proximité des Moulins de Kerouat, à Commana, côtoie la Maison de la rivière et la Maison du Lac à Sizun, la Maison Cornec à saint Rivoal... autant d'apartés à faire entre deux reconnaissance du circuit à cheval.

AU PAYS DES ENCLOS
La course se déroule dans l'une des régions au patrimoine architectural religieux très riche. On est au "Pays des Enclos", directement issus du Concile de Trente qui préconise de clore les cimetières par respect de ce lieu sacré.
Un enclos paroissial comporte, dans un enclos de pierre, l'église et son clocher, un ossuaire, un calvaire et un cimetière qui s'ouvre sur le reste du bourg par une porte triomphale symbolisant le passage dans l'autre monde.
Ces dentelles de granit et de kersantite - la pierre des sculptures des enclos- qui ornent ces différents monuments sont le témoin de la prospérité et de la ferveur religieuse d'une époque.
La région de Landivisiau, sud du Pays de Léon, - au contraire des Monts d'Arrée où passe aussi la course - jouissait d'une économie prospère dès le Moyen Age. On y cultivait le chanvre et le lin et la réputation des toiles bretonnes a fait le tour de l'Europe à l'époque. La politique de Colbert qui ferme le marché français au drap anglais ruinera la région. En effet, en représailles, l'Angleterre ferme ses frontières aux toiles bretonnes.

  

SIZUN, BRASPARTS, GUIMILIAU...
C'est cette richesse qui a pourtant permis, à la Renaissance, le financement des trésors d'architecture gothique. La course passe près des enclos de Sizun, Brasparts, Guimiliau et Lampaul Guimiliau, Les paroisses rivalisaient entre elles: c'était à qui aurait le clocher le plus haut, le plus ajouré, l'enclos le plus sculpté... C'est une débauche de sculptures de pierre ou de bois, de baldaquins ouvragés au-dessus des chaires, fonds baptismaux... jusqu'à la surcharge. Bandes dessinées avant l'heure, elles instruisent et édifient les fidèles: on y retrouve mêlés les délices du paradis et les atrocités de l'enfer. Attention, en parlant d'enfer, la course passe à proximité immédiate du Youdig - ce que les Bretons considéraient comme "les portes de l'enfer" !
Les saints locaux sont à l'honneur, mais on y trouve aussi le squelette armé de sa faux qui personnalise la mort et ici s'appelle l'Ankou.
Quand on entend crisser sa charrette la nuit c'est qu'elle rôde dans les rues du village et vient chercher sa proie. Mais de nombreuses légendes bretonnes racontent qu'on peut lui échapper.

LANDIVISIAU: CAPITALE DU CHEVAL
"Lan" en breton veut dire monastère et cela explique l'origine de la ville: Saint Thiviziau y construisit un monastère, fin du XIIe, début du XIIIe. Une fontaine du XVIe ornée de 10 panneaux gothiques porte encore le nom du saint patron de la ville.
Pays du lin, des tanneries et des chevaux, Landivisiau, au début du siècle, voyait passer plus de chevaux qu'elle n'avait d'habitants. Et sa gare de che- min de fer était la plus importante d'Europe pour l'expédition de chevaux.
Pays d'élevage, c'était aussi une ville dont les grandes foires attiraient les acheteurs de l'Europe entière. Aujourd'hui elle est toujours célèbre pour son concours-spectacle de la Pentecôte où rivalisent tous les éleveurs de Postiers et de Trait Bretons. Plusieurs meetings de courses ont lieu sur l'hippodrome qui accueille l'endurance.

La Gazette des Nationales (CNREE) - n° 08 - LANDIVISIAU 2000




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :
Annonces

 Animaux : ( )
 Emplois-stages : ( )
 Matériel : ( )
 Véhicules : ( )
 Hébergements : ( )

Consulter  

Photo superu
Plougonven Coatélan 21-22 février
Ephémérides
En ce jour...
2019
L'homme est le seul mâle qui batte sa femelle. On doit donc en déduire que l'homme est le plus brutal des mâles... à moins que la femme ne soit, de toutes les femelles, la plus insupportable.
(Georges Courteline)
Nos partenaires

Le portail de la Région BRETAGNE

Temps : 0.2253 seconde(s)